Maternité claude Bernard Albi

Albi. Loin de fermer ses portes, la maternité de la clinique Claude Bernard se développe. Dans son projet naissance, mis en place il y a 6 mois, des entretiens personnalisés pour les mamans et des massages pour les bébés.

© La Dépêche – 09 septembre 2015 – Il y a eu, il y a 3 ou 4 ans, cette rumeur tenace qui voulait que la maternité de la clinique Claude Bernard ferme ses portes et soit absorbée par la maternité du centre hospitalier de la ville. L’absence de gynécos se faisant cruellement ressentir sur le volume des naissances, on aurait pu penser que… Erreur, la maternité poursuit son chemin et dans un contexte national de baisse de la natalité de 15 %, la maternité a vu son nombre de naissances augmenter de 10, voire 15 % projetés d’ici la fin de l’année 2015.

La clinique s’est donné les moyens d’atteindre ses objectifs

Trois gynécos ont repris l’activité obstétricale et chirurgicale. Des pistes de recrutement sont en cours pour renforcer le service avec deux nouveaux gynécologues. L’équipe paramédicale (sages-femmes, infirmières puéricultrices et auxiliaires puéricultrices) a également été renforcée. Trente-cinq personnels font vivre le service. Et pour mettre la rumeur en sourdine, l’Agence régionale de santé a renouvelé sa volonté de maintenir deux entités à Albi. C’est inscrit dans le plan régional de santé (PRS).

«La fermeture de notre maternité a toujours été un non sujet, assure Guillaume Burdin, le directeur de la clinique. Les coopérations marchent très bien avec le centre hospitalier, à tous les niveaux !»

Un projet de naissance ambitieux

Il ne reste plus à la maternité qu’à se démarquer. Son projet naissance, mis en place il y a 6 mois par le docteur Flavie Baron, gynéco-obstétricienne, porte ses fruits. Avec des entretiens individualisés pour les mamans afin de mieux cibler et répondre à leurs attentes.

«Nous sommes une petite maternité et notre avantage c’est que les équipes ont le temps de s’occuper des mamans et des bébés. Avec nous, chaque maman se sent unique», poursuit le directeur. Les bébés ne sont pas oubliés. Depuis février, la maternité a mis en place un atelier massages à destination des mamans hospitalisées. Elles reviennent tous les jeudis pendant 6 mois pour suivre les massages pratiqués par les infirmières et auxiliaires. Objectif : créer un lien avec leur enfant dans ces instants privilégiés. Ces enfants, assurent les spécialistes, sont plus sereins et dorment mieux. Les parents aussi.

Repères : 35 employés

Maternité. Trente-cinq personnes sont employées à la maternité de la clinique.

Objectif 700 naissances

Objectif croissance pour la maternité de Claude Bernard. De 500 naissances en 2014, la maternité compte atteindre 550 dans quelques mois, soit une progression de 10 à 15 %. Et à plus ou moins long terme, atteindre le seuil historique des 700 naissances réalisé à la maternité de l’ex-clinique Escudié.» Avec 1 800 accouchements par an à Albi, nous comptons bien rétablir l’équilibre sur l’Albigeois», assure le directeur, Guillaume Burdin.

© La Dépêche – 09 septembre 2015 – www.ladepeche.fr